Alecyne, la "Lumineuse" Index du Forum
Alecyne, la "Lumineuse" Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une belle journée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alecyne, la "Lumineuse" Index du Forum -> Le royaume de Thalgrarph -> Tsuda
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Calypso Kiyomizu
Neutres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2008
Messages: 7
Localisation: Dans la forêt
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,29
Race: Charmeur/Eniloracs
Niveau: 1

MessagePosté le: Lun 15 Sep - 01:47 (2008)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

Un soleil d'été brisait ses longues fléches d'or sur les toits et les dômes du village . Des myriades de vitres se renvoyaient des éblouissements, la forêt, baigné d'une poudreuse lumière offrait ses bienfaits à ces habitants. La forêt de brume s'éveillait peu à peu, la fine brise matinale agitait, dans un ballet gracieux, les feuilles des arbres. Dans une maison discimulé dans le sous bois, un petit jappement exité ce fît entendre. Immédiatement la porte s'ouvrit et une petite boule de poil de couleur créme; couru à l'extérieur . Sautant gaiment, le petit animal faisait des bonds; dont la hauteur surprenait pour sa petite taille. Il acclamait par ces aboiment aclamait une personne qui se trouvait à l'intérieur pour l inciter à sortir.

Quelques minutes aprés, une jeune homme à l allure éfféminé sortit, il était habillé d'un simple t-shirt noir ainci qu'un pantalon prés du corp d'une couleur identique. Ses cheveux attachés en queue de cheval retombait délicatement sur ses reins. La petite renarde sauta dans les bras du charmeur et lui lécha la joue. Le blond fit un sourir au conin tout en caressant la petite tête de l'animal qui se prélassait dans ses bras.

Il ne savait pas trop où aller, tout ce qu'il voulait, c'était sortir un peu de chez lui pour une fois qu'il n'avait pas de personne à charmer ni de fêtes à animer donc il allait en profiter. En poursuivant son chemin, il finit par quitter la forêt et arriva dans le royaume de Talgraph; en tant que charmeur et neutre , il pouvait accéder au deux royaumes et celà le plaisait beaucoup. Calypso se baladait dans la ville de Tsuda, son animal toujours dans ses bras, il s'assit à l'ombre d'un arbre tranquillement en rêvassant.

-"Tu ne trouves pas que cette journée est belle Creamy?"
~~~~~~~~~~~~~~~~




Dernière édition par Calypso Kiyomizu le Jeu 2 Oct - 23:56 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Sep - 01:47 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lee-An
Ambassadeur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 29
Localisation: Dans mon ambassade
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Point(s): 15
Moyenne de points: 0,52
Race: Dessinateur
Niveau: 6

MessagePosté le: Sam 20 Sep - 03:20 (2008)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

Les rayons brûlants du soleil d'été qui pénétrait dans une spacieuse salle circulaire n'arrivaient pas à réchauffer le coeur gelé de l'homme confortablement assit sur un doux fauteuil les bras posés sur les accoudoirs.

Lee-An...les yeux clos se remémorait ses entrevues avec son ami et maitre, l'Empereur. Il avait, dernièrement, pût parler avec lui, celui ci nourrissait comme toujours de plans pour réduire à néant les Grands et leur royaume, depuis tout ce temps sa haine ne s'était même pas atténuée. Le dessinateur était las de tout celà.

Quelque chose s'était brisé en lui...son esprit s'était effrité et son âme s'était abimée, jamais il n'oublirait ce sentiment si intense de honte, lui qui se prenait pour un dieu, irremplaçable, imbattable, il avait perdu ces ailes, ce pseudo dieu, et était retombé au sol pitoyable, pathétique comme les papillons dont ont aurait épinglé les ailes.

Cette cassure était survenue le jouyr où il vit pour la première fois la grandiose et magnifique Alecyne, la lumineuse, la flamboyante, l'éclatante. Il se rendit compte que ce qu'il créait et considérait comme des oeuvres d'arts n'étaient rien de plus que des déchets ternes et minables.

Une profonde mélancolie et tristesse s'était développée comme une maladie infectieuse, il était détruit au plus profond de son être.

"Un rêve...plutôt un souvenir était revenu hanter la mémoire de Lee-An, un sombre souvenir. Il se remémorait une grande salle sombre au style strict plongée dans une opressante pénombre, "IL" était en colère comme un lion enfermé dans sa cage de soufre. L'Empreur restait assit sur un trône de marbre, les jambes croisées, une attitude à la fois froide, maitrisée qui cahait pourtant uen violence dévastatrice.

Un soldat venait d'entrer dans la pièce, il avait l'air inquiet, ses yeux trahissaient une profonde appréhension, un tic nerveux faisait tréssaillir le coin gauche de sa bouce et si la lourde porte de bois de chêne massif ne s'était pas refermée derrière lui il se serait enfuit sans demander son reste. L'Empereur s'était lévé avec calme et lenteur de toute sa prestance écrasante, il parla alors à l'homme d'une vois trainante et arragante en trainant sur chaques mots puis...soudain...

Un bruit de verre brisé se fit entendre et l'odeur du sang enplit l'air, l'Empereur lança un regard dédaigneux au soldait gisant au sol, une tache pourpre s'étalant sur le sol. Il avait été tué sur le coup, le lustre s'était décroché du plafond pour s'écraser au sol sous la violence du geste du souverain..."

L'Ambassdeur ouvrit les yeux lentement, le soliel lui léchant le visage, il s'était assoupi. Un soupir s'échappa de sa bouche tandis qu'il passait une main fébrile dans ses cheveux. Il se leva de son fauteuil puis d'un pas souple traversa la pièce au murs de nacre en direction de la lumière. Son regard se posa sur les arbres au feuilles d'or qui composait son jardin, des rossignols chantaient avec délice dans les hautes branches, c'était l'un de ses nombreux dessins.

Le dessinateur saisit un long manteau noir accroché à un porte manteau en argent massif puis après avoir enfilé ses gants ornés d'une croix rouge sang, il traversa la salle et descendit l'escalier de marbre circulaire en glissant sa main sur la rampe d'or, son esprit toujours enbrumé dans son obscur songe. Bien que l'escalier soit baigné d'une douce lumière dorée, l'artiste avait l'impression que son monde était plongé dans uen inquiètante obscurité.

Ses longs cheveux argentés dansaient contre ses homoplates, ses yeux gris étrangement tristes étaient perdus dans le vague comme si son âme avait quitté son corps et qu'il n'était rien de plus qu'une coquille vide. Le beua dessinateur continua sa progression avec serénité, son regard glissant sur les murs nacrés, les fontaines de crystral de glace d'où il jaillissait des flots d'or et d'argent, les oiseaux de glace qui s'envolaient à tire d'aile à chacun de ses pas, les pommiers, qui encadraient l'allée dallée qui parcourait la ville, aux troncs d'or, aux feuilles d'argents et aux succulentes pommes.

Malgré toute la beauté de cet environnement l'artiste voyait tout ceci laid, ridicule et entouré d'ombre. C'est alors qu'il vit un étrange personnage un peu plus loin de lui, une femme...ou peut être un jeune homme androgyne accompagné d'un mignon petit renard qui glappissait et courrait joyeusement autour de son maitre.

Lee-An observa pendant quelques instants cette joyeuse petite scène adorable, un halo de lumière avait l'air d'entourer les deux nouveaux repoussant les ténèbres que le dessinateur voyait partout. Il continua d'avanceer puis arrivé au niveau des deux protagonistes un de ses doux sourires pourtant teinté de mélancolie se dessina sur ses fines lèvres pendant qu'il levait la main droite en guise de salut.

"-Bonjour à toi et bienvenue à toi dans la ville de Tsuda, l'Ambassade du Soleil et de la Lumière..."
~~~~~~~~~~~~~~~~
L'artiste qui à tout sacrifié pour ses oeuvres ne vit que pour céer. Le voleur qui a passé son temps à s'emparer des oeuvres sans remords n'a pourtant jamais trouvé le bonheur...


Revenir en haut
Calypso Kiyomizu
Neutres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2008
Messages: 7
Localisation: Dans la forêt
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,29
Race: Charmeur/Eniloracs
Niveau: 1

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 09:28 (2008)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

Calypso,appuyé contre le corps d'un arbre, continuait de contempler le ciel, fasciné par la liberté dont disposait ces cumulus qui se déplaçait d'un commun accord; tel un doux ballet interminable. Le vent, agitait le feuillage du végétal, qui produisait une musique apaisante et uniforme à la fois. Le jeune homme caressait la douce fourrure de Creamy,roulé en boule sur ses jambes. Le petite femelle leva la tête pour l'interroger du regard puis reposa sa tête; elle veillait souvent sur Calypso, se souciant de son état mental et de ces actions . Le petit animal ferma ces paupières et sombra dans le sommeil. Le charmeur, sa main se baladant sur le dos électrique de Creamy tout en songeant à leur rencontre.


C'était après l'enterrement de sa soeur, le ciel était empli de nuages gorgés d'eau qui déversaient leurs larmes sur le sol. Une panthère noir, de taille moyenne pénétra dans la forêt profonde et entra dans une chapelle. Les membres de l'animal semblaient électriques, à chacun de ces pas légers et délicats. Avec souplesse,il posa ses deux pattes avant sur un de cristal. Une merveilleuse créature, y sommeillait pour l'éternité. Les yeux du félin,vides de toute émotion,glaçaient le sang et on avait l'impression qu'il pleurait.


Soudain, le magnifique animal se transmuta an humain. Il était entièrement vêtue de noir,seul l'argenté de ses cheveux contrastaient avec le pénombre de la pièce. Ces joues de porcelaines étaient inondés de larmes qui tombait dans un bruit cristallin sur le cercueil, son corps était saisi de petit tremblements et de soubresauts; seul ses soupirs résonnaient dans la pièce.Son « calme »fut interrompu par le bruit d'un animal qui se secoue . Surpris, il se retourna scrutant la petite chose qui l'observait en retour.


Calypso dit mots, il observa un instant l'animal qui se déplaça craintivement pour finir par se coucher dans un coin. Le charmeur tourna la tête et continua sa lourde plainte. A plusieurs reprises, il se tourna pour observer la créature . Au bout d'un moment la curiosité le saisit , il se leva pour observer de plus prés cette petite chose. Elle dormait en boule,grelottant de froid,sa petite truffe était glacé; prit de pitié, il déposa sur elle son châle noir pour la réchauffer.


L'or de la nuit, intincellaient de milles feux dans la ciel et la lumière argentée de la lune éclairait la chapelle. Calypso se tenait en hauteur, il jouait de son Nay et le son limpide qui en sortit parcouru toute la pièce; s'alliant parfaitement avec la nuit et sa touche glacée. Ses yeux étaient fermés,mais il les rouvrit lorsqu'il sentit un poids sur ses jambes. C'était la petite femelle qui le regardait dans les yeux.


Comme elle le regardait à présent d'ailleurs. Intrigué, il finit par regarder ce que Creamy observait et le vit. Son visage lui était familier,il l'avait sûrement vu à l'une des cérémonies organisées par l'Empereur. Il ne savait pas avec exactitude quel poste il occupait, toutefois, rien qu'en l'observant on pouvait voir qu'il était important. Calypso répondit à son signe de la main tout en l accompagnant d'un sourire radieux. Il voulu lui proposer de venir s'asseoir à côté de lui mais Creamy avait déjà pris les devants et jappait gaiement devant l'inconnu; tirant un peu sur son bas pour l'inciter à venir.

~~~~~~~~~~~~~~~~




Revenir en haut
MSN
Lee-An
Ambassadeur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 29
Localisation: Dans mon ambassade
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Point(s): 15
Moyenne de points: 0,52
Race: Dessinateur
Niveau: 6

MessagePosté le: Ven 10 Oct - 20:42 (2008)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

L'artiste qui avait tout sacrifié pour être au service de L'Empereur fût par la familiarité avec laquelle le doux animal l'avait abordé, dans un adorable concert de jappements et de petits bonds joyeux la petite bête lui avait saisi le pan du pantalon en le tirant vers son cher maitre. Lee-An sourit en voyant la petite renarde aussi contente, elle était comme un beau papillon de jour buttinant de fleurs en fleurs.

Etrangement les ténèbres que le dessinateur semblait voir partout semblait se dissiper au contact de la magnifique personne qui se trouvait devant lui.

Homme ou Femme il avait même du mal à se prononcer dessus. Cependant Lee-An était ravi de rencontrer une personne qui dégageait une si saississante et égréable aura, celà le détournait un peu de son sombre univers, l'image opressante de L'Empereur était peu à peu éclipsée par la jeune créature devant lui, il en émanait une telle grace qu'il comprit instantanement que cette personne appartenait à la race si splendide des Charmeurs, ses mouvements fluides et doux, son maintien parfait, ses longs cheveux argentés qui lui rapellait indéniablement les innnombrables et interminables ruisseaux d'argent qui parsemaient son territoire, c'était à ses yeux d'artiste, une véritable oeuvre d'art vivante. C'est alors qu'il se rendit comte qu'il était resté figé sur place à regarder la somptueuse créature qui le fixait intensément, il se décida à bouger.

Un sourire un peu triste se dessina sur ses fines lèvres puis il avança rapidement, s'inclina pronfondement et respectieusement, et plongea ses yeux dans ceux du nouveau venu.

D'un mouvement à la fois fluide et doux il s'agenouilla et caressa amicalement la tête de l'animal qui ferma les yeux en glapissant de plaisir. Une fois ceci fait il se redressa et alla s'assoir aux côtés de son maitre.

Une fois installé, le sourire aux lèvres, il s'adressa à cette personne si captivante et lumineuse, de sa voix douce et légèrement grave.

"-Mon nom est Lee-An Edelwiss, je suis réellement enchanté de vous renccontrer et d'être en si charmante compagnie. Que venez vous donc chercher à Tsuda ? Venez vous pour une simple visite ou parceque vous avez un quelquonque travail à réaliser ici ? Bien entendu j'espère ne pas être trop indiscret en vous posant toutes ses questions. Il n'est nullement dans mes intentions de vous froisser ou de vous rebutez, vous serez agréer de répondre ou pas à mes interrogations..."

Un nouveau sourire toujours teinté de mélancolie se peingnit sur son visage tendit que ses doigts courraient les long du doux pelage de la renarde qui était montée sur ses genoux.

Quelques pétales d'or tombaient en tourbillonnant sur le manteau du sombre dessinateur et sur le chevelure argentée de son interlocuteur.

L'Ambasadeur leva sa main droite et enleva avec délicatesse un pétale doré qui s'était prit dans l'océan d'argent qu'était les cheveux de son compagnon et plongea son triste regard dans le sien.
~~~~~~~~~~~~~~~~
L'artiste qui à tout sacrifié pour ses oeuvres ne vit que pour céer. Le voleur qui a passé son temps à s'emparer des oeuvres sans remords n'a pourtant jamais trouvé le bonheur...


Dernière édition par Lee-An le Ven 24 Oct - 15:49 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Calypso Kiyomizu
Neutres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2008
Messages: 7
Localisation: Dans la forêt
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,29
Race: Charmeur/Eniloracs
Niveau: 1

MessagePosté le: Dim 12 Oct - 08:19 (2008)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

Calypso observait Creamy avec amusement, un léger sourires'esquissa au coin de ses lèvres rosés dont le soleil faisait ressortir la brillance. Il ne tenta pas une seul fois de retenir cette petite boule d'énergie complèment survoltée. Le jeune homme observa avec incistance celui qui se trouvait face à lui, tout en constatant qu'il n'était pas du tout désagréable de le regarder bien au contraire. Ses traits étaient fins et soignés, ses longs cheveux blonds donnait vraiment envie de les caresser ; toutes ces constatations le rendit pensif pendant un court instant.

Le charmeur soutint le regard de son semblable, celui-ci était imposant et dégagé une certaine instance. Ce regard mélancolique , appelait à la sollicitude et Calypso était présomptueux ; en effet peu de personne endurait son regard qui semblait sonder l' âme tout en gardant cette étincelle indéchiffrable. L' homme blond s'avançait vers lui, plus il s'approchait plus le charmeur put constater avec un air mutin que la bienséance de cet homme était la même quelqu'était la distance d'où elle était observée. Toutefois, il se demandait d'où venait cette asthènie apparente qui semblait altérer son esprit. C'était assez exceptionel que l'argenté prêtes attention a une autre personne que lui; alors il ferait tout pour savoir ce qui le captivait chez lui.


Un sourire charmé et charmeur s'étira sur ses lèvres, envoyant comment Creamy était affalé dans les bras de cet homme qui venait de lui adresser la parole pour la seconde fois. Le charmeur, loin d'être craintif, continua de l'observer de façon insondable avec cet expression espiègle peinte sur le visage.

- « Hum....je me promenais avec cette charmante petite créature que vous tenez dans vos bras. C'est donc au fil de notre promenade que je me suis retrouvé à Tsuda. Un travail pas vraiment mais si vous avez une offre qui m'interesce cela serait envisageable. Je vous en pris, je me surnomme Calypso Kiyomizu et je suis fort aise que ma présence éveil en vous un tel sentiment.A vous voir, je présumes que vous êtes l'ambassadeur de cette contrée emphatique? Toutefois j'ai l'impression de vous avoir déjà entrevue. »

De sa main libre, il fit courir ses doigts fins dans la chaleureuse fourrure de Creamy qui ne se manifestait plus, tant elle se sentait à son aise dans les bras de Lee-Ann.

«-C'est une faveur que vous fait cette boule de poil, elle reste très rarement sage. »

Calypso fut un peu abasourdi en sentant la douce main de son semblable parcourir ses cheveux. Le contact était si doux qu'il se surpis à fermer légèrement les yeux. Pourtant,il se ressaisit quelques minutes aprés plongeant ses yeux dans ceux de son analogue.

- « Toutefois veillez excuser mon effronterie mais, je voudrais tant connaître la raison de votre sublime mélancolie. »

Tout en disant ces mots, il avait d'un geste délicat et paissible, avancé sa main vers le visage de son alter-ego,qu'il caressait du bout des doigts tout en ne le lâchant pas un seul insant de son regard mutin.

~~~~~~~~~~~~~~~~




Revenir en haut
MSN
Lee-An
Ambassadeur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 29
Localisation: Dans mon ambassade
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Point(s): 15
Moyenne de points: 0,52
Race: Dessinateur
Niveau: 6

MessagePosté le: Ven 24 Oct - 17:09 (2008)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

-Calypso ? voilà un nom qui vous siez à merveille, il fait ressortir parfaitement ce que vous êtes, je suis réellement enchanté d'être en votre douce compagnie...

L'Ambassadeur continua ses caresses et le petit et adorable animal sur ses genoux restait tranquillement installé, s'il avait été un chat il aurait surement ronronné comme un gros rouet. Le doux regard de Lee-An continuait de fixer le maitre de la renarde, il était attiré par la grace si signifiquative de celui ci.

-Vous vous promeniez donc...comment trouvez vous cet endroit ? N'est il pas trop fade et inninteressant ? J e suis comme vous l'avez deviner le maitre de cette ambassade et donc l'un des guerriers de l'Empereur, peut être vous ai je déjà vu dans une répresentation ou dans un ballet visant à divertir son Altesse Royale...

Lee-An avait prononcé son "Altesse Royale" en pouffant légèrement, on pouvait voir immédiatement dans son attitude qu'il était très proche de L'Empereur et qu'il le connaissant mieux que quiquonque, c'était parfaitement la vérité car Lee-An était le meilleur ami du sombre souverain et le connaissait depuis une éternité, il savait comment réagir lorsqu'il sentait la salle où il se trouvait devenait glaciale, il savait décrypter les émotions de son ami même lorsqu'il gardait un air impassable.

Le souvenir de la scène où l'Empereur envoyait valdinguer son soldat lui revint en mémoire, la violence et la destruction, voilà ce que l'on récoltait lorsque l'on le trahissait ou qu'on ne se pliait pas à ses exigences.

Les yeux gris du dessinateur se troublèrent de nouveau et la mélancolie qui émanait de lui sembla encore plus prononcée. Ce n'était pas vraiment le fait de servir l'Empereur qui l'avait rendu ainsi mais il avait tout de même sa part de responsabilité.

L'artiste était une de ces personnes que l'on pouvait regarder pendant des heures sans jamais comprendre qui elles étaient réellement, un épais mystère comme un brouillard flottait autour de lui ce qui expliquait la distance qu'il avait avec les autres, c'était comme si un grand mur de crystal le séparait du monde extérieur et l'empêchait d'exprimer des sentiments aussi simples que le joie, l'amour ou même plus simplement l'affection, il semblait que son coeur se soit pétrifié et gelé au cours du temps et que finalemement il soit las de son excistance sur cette terre car il ne se considérait pas comme si utile ou indispensable.

Personne n'est indispensable, personne n'a besoin de personne...

Les doigts de l'artiste déchu continuèrent leur course effrénée le long du poil soyeux et doux de l'animal installé si confortablement sur lui, il était heureux de voir que l'animal l'appréciait autant.

Ce fût en plongeant son mélancolique regard dans celui de son compagon que l'artiste commença à lui parler de sa voix si douce et triste.

-Saviez vous que les oeuvres d'art avaient un coeur, ce sont des choses qui reflètent les envies et les désirs inavoués des humains, elles ont donc une vie et une âme mais il arrive qu'elles soient détruites et réduites à néant, pourtant lorsqu'une oeuvre est belle, elle renait de ses cendres tels un phoenix et impose de nouveau sa grandeur et sa magnificence.

Ces dires avaient un rapport avec la "Lumineuse" Alecyne qui avait été réduite à néant mais qui pourtant était revenue de ses cendres en Laxeus.

-Saviez vous qu'il y a très longtemps vivait un artiste. Les oeuvres d'art innombrables auxquelles il avait donné vie brillaient avec tant d'éclat qu'elles semblaient vivantes et celà ravissait le coeur des gens. A cette même époque vivait un garçon complètement fasciné par ces oeuvres, il était prêt à tout pour les obtenir...

L'artiste avait tout sacrifié, il ne vivait plus que pour créer. Le voleur avait passé son temps à s'emparer des oeuvres sans remords mais il n'avait pas trouvé le bonheur...Leurs deux aspirations ne faisait au fait qu'une...Le créateur voulait à la fois créer et conserver ses oeuvres si importantes même s'il savait que c'était impossible...

Un sourire se dessina sur les lèvres du triste artiste qui gardait ses yeux rivés sur son compagnon.

-Ma mélancolie ? Je ne saurais expliquer d'où elle vient car moi même j'en ignore la provenance, peut être est-ce le fait que de ne pouvoir jamais posséder des oeuvres aussi belles que l'on étés Alecyne...Si vous cherchez un travail vous êtes bienvenu à Tsuda nous sommes friands de la beauté et de la douceur.

Lee-An était soudainement passé du coq à l'âne sans crier garde, il ne voulais surtout pas rendre triste son interlocuteur qui semblait de si bonne humeur celà serait parfaitement inconvenant.
~~~~~~~~~~~~~~~~
L'artiste qui à tout sacrifié pour ses oeuvres ne vit que pour céer. Le voleur qui a passé son temps à s'emparer des oeuvres sans remords n'a pourtant jamais trouvé le bonheur...


Revenir en haut
Calypso Kiyomizu
Neutres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2008
Messages: 7
Localisation: Dans la forêt
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,29
Race: Charmeur/Eniloracs
Niveau: 1

MessagePosté le: Mer 5 Nov - 22:58 (2008)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

Calypso aimait entendre la façon dont Lee-An prononçait son prénom, il y avait dans le son de sa voix une certaine musicalité qui fit sourire le charmeur. Le jeune homme ne cessait d'observer Lee-An , sa mélancolie l'attirait . Trop habitué à voir les gens qui l'entouraient dissimuler leurs véritables ressentiments. Le fait de voir cet ambassadeur mélancolique constituait pour lui un attrait certain.Aussi, il ne lâchait point son regard, le scrutant sans gêne, il avait de la grâce , cela il voulait bien l'avouer et sa beauté ne gâchait sans nul doute la prestence du personnage.

Creamy qui connaissait son maître, leva l'une de ces paupières et se cala encore plus dans le creux des bras de Lee-An. Elle fixait Calypso avec un air de provocation , celui-ci l'observa en retour et lui fit un discret sourire pleins de sous-entendus. Creamy enquise de cette réaction remplis de promesse ; ce mit à ronronner dans les bras de son bienfaiteur.A voir l'attitude de sa petite protégée dans les bras de l'ambassadeur devait vraiment être confortable . Cela fit sourire le charmeur qui fut pris de l'envie de le toucher également.


-"Fade? Jamais c'est ,sans vous flatter, la plus belle ambassade de toutes. Vous dirigez cette ambassade à merveille. Si vous voulez mon humble avis, je trouve que la beauté de cette région n'a d'égal que celle de son maître. Je crois aussi vous avoir aperçu mais cela tiens vraiment du miracle que je me souviennes de vous. Généralement je porte très peu d'attention à ceux qui m'entoure."

A voir la façon dont son interlocuteur parlait de l'empereur, il devait vraiment être proche l'un de l'autre. Lui n'avait jamais réussi à comprendre cet être énigmatique ; qui le repoussait autant qu'il l'attirait. C'était un drôle de ressentiment qui le laissait coït. Ces sentiments ce présentait à chaque fois qu'il était en sa présence mais il les ignorait, il valait mieux dissimuler ce que l'on ressentait lorsque l'on était face à lui. Une seule chose importait, la réussite de ce qu'il vous demandait d'exécuter.

La mélancolie de Lee-An semblait c' être accrue,ces yeux magnifique dégageaient une drôle de lueur et son aura montrait clairement qu'il était affecté par quelque chose. Cette mélancolie était vraiment persistante en lui et Calypso le comprenait parfaitement. Il y a longtemps bien avant sa rencontre avec Creamy, il était exactement pareil, les autres ne pouvait le comprendre, il était enfermé dans sa bulle à ressasser le passé qui le rongeait de l'intérieur . Les activitées de l'extérieur l'indifférait seul comptait pour lui se souvenir de sa soeur qu'il voulait graver dans son coeur; ce souvenir qu'il voulait garder éternellement.

La douleur est difficile à oublier surtout lorsqu'elle est encrée au plus profond de son être et qu'on a plus la force de lutter. Il ne semble avoir aucune issue et le monde aura beau montré ces plus belles facettes que l'on ne remarque pas. On est solitaire même lorsqu'on est entouré de centaines de personne mêmes si celles-ci vous parlent; c'est une sorte de prison que l'on crée soit même involontairement.Toutefois, heureusement il suffit parfois d'une personne ou d'une action pour sortir de cette léthargie.


-"Si en travaillant ici je vous vois souvent , cela se pourrait."

Les paroles de son interlocuteur était des plus tristes, mais le jeune homme garda le silence voulant entendre ce qu'il voulait exprimer. Le compliment que venait de lui faire Lee-An le fit pouffer de rire. Un rire cristallin et dénué de toute méchanceté, un sourire mutin demeura toutefois sur son visage. Délicatement, il prit la main libre de Lee-An et balada doucement le bout de ses doigts sur sa paume .

-"Je pense que les rêves ne sont pas inaccessible, je croit en la vie de ce que l'on crée lorsque l'on y met son coeur. La beauté n'a de sens que si il y a une âme derrière cette apparence."

En disant ces mots son regard avait changée, il arborait la couleur du ciel pluvieux; un gris orageux.

-"Toutefois, pour rendre vie à quelqu'un ou à quelque chose de chers, il parfois d'un regard ou d'une caresse...."

Calypso se rapprocha de Lee-An, lui caressant doucement la visage tout en ne le lâchant pas des yeux, il lui sourit plongeant d'avantage ses yeux violet; si clair qu'il semblait rose.

-"Ou même d'un baiser."

Doucement, il se pencha vers lui et lui donna un chaste baiser, effleurant tout d'abord de sa main ces cheveux,son arcade puis descendit progressivement jusqu'à sa joue sur laquelle il s'attarda. Doucement, il cessa le baiser avec un léger sourire espiègle, faisant un clin d'oeil a sa renarde. Il s'adossa de nouveau à l'arbre, sortant son Nay pour jouer une sublime mélodie, qui ameuta certains animaux qui se trouvait dans les alentour.
~~~~~~~~~~~~~~~~




Revenir en haut
MSN
Lee-An
Ambassadeur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 29
Localisation: Dans mon ambassade
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Point(s): 15
Moyenne de points: 0,52
Race: Dessinateur
Niveau: 6

MessagePosté le: Ven 28 Nov - 19:00 (2008)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

Le temps semblait s'être arrêté, les feuilles d'or et d'argent avaient l'air de tomber au ralenti, les oiseaux battaient des ailes à l'envers. L'univers tour entier de l'artiste déchu avait cessé de tourner à l'instant même où les lèvres de Calypso se posèrent sur les siennes, ses longs cheveux d'argent caressants sa peau blanche et se mêlant au doux vent d'automne.

Le baiser achevé, le Charmeur s'éloigna de lui en saisissant son instrument musical et se mit à jouer une symphonie d'une grande douceur qui attira les animaux aux alentours. L'artiste aux ailes brisées resta alors les yeux rivés vers le sol aux reflets d'or , ses cheveux d'argent masquant son visage pâle, des rivières de larmes sillonnants ses joues diaphanes.

La douleur n'est belle que si elle vous apporte quelque chose, sinon elle est totalement futile.

La mélodie pénétrait au plus profond de l'âme écartelée du Dessinateur qui gardait les yeux résolument rivés sur le sol couleur or, pourpre et argent.

Les dessins ne peuvent rendre quelqu'un heureux car ils ne sont rien de plus que de vulgaires erzats de la réalité, La VIE , elle, avait beaucoup plus de valeur que tout les dessins les plus réussit et les plus majestieux, et cette VIE, si belle, était personnifiée par Calypso un peu plus loin, jouant du Nay.

Une flopée d'oiseaux multicolors virvoltaient à tire d'aile en pépitant joyeusement, des renards roux, noirs, blancs, bleus, s'amusaient en courant après la douce renarde du Charmeur, un magnifique cerf avançait majestieusement en compagnie d'une biche aux yeux doux, puis d'autres animaux vinrent se joindre à l'amusement général.

Une scène d'une ennivrante beauté, les animaux jouant et batifolant, et le superbe Charmeur jouant sublimemant d'un air envouteur.

Des mains, gantées de blanc, vinrent caresser la porcelaine blanchge qu'étaient les joues de Calypso, puis les lèvres de l'artiste déchu se posèrent sur celle douces et pures du musicien, les interminables ruisseaux argentés qu'étaient leurs cheveux s'entremellant gracieusement.

Les mains légères de Lee-An frôlèrent la peau du délicieux Charmeur, courrant le long de sa nuque, de ses épaules, de sa colonne vertébrale. L'artiste éternel était penché en avant et tenait de sa main droite la menton de Calypso pendant que l'autre caressait sa peau.

Il se décolla doucement du musicien après cette douce étreinte, des larmes cristallines perlant sur ses joues. Sans trop savoir si c'était de la joie ou de la tristesse, mais ce moment avait été agréable. Il avait devant lui une personne bien vivante, pas un simple dessin sans intérêt, une personne qui un jour s'éteindrait...

Brusquement le créateur d Eternité s'eloigna un peu du musicien, les animaux, surpris, arrêtèrent leur ronde pour dévisager les deux humains. Lee-An porta alors ses mains à son visage, il venait de comprendre !

L'Eternité...

C'était sûrement la pire chose qu'il puisse exister...

Oui, car l'éternité avait toujours été la pire ennemie de la Vie...

Lee-An, par pure jalousie, avait décidé après avoir détruit "La Lumineuse" de devenir le plus grand Dessinateur de tout les temps. Par orgueil il avait crée une multitude d'oeuvres plus splendides les unes que les autres mais il leur manquait toujours quelque chose...Elles finissaient toujours, un jour ou l'autre, par se ternir et par disparaître, alors l'artiste décida de les rendre éternelles. Voyant qu'elles gardaient leur éclat et leur beauté il appliqua ce charme d'éternité sur lui même.

Mais il se rendit compte bien trop tard de son immense péché, il s'était comdamné à vivre éternellement et à voir mourrir sous ses yeux toutes les personnes pour qui avaient eut ne serait ce qu'une once d'importance pour lui.

-Vous ne devriez pas vous intéresser à moi, car parmi les Cinq Ambassadeurs de L'Empereur...je suis le pire...

Le créateur d'Eternité, le visage toujours caché par ses mains, des larmes glaciales gelant ses joues tomba à genoux devant Calypso.

-L'Eternité...Elle n'est agréable que si on la passe avec des gens que l'on aime, pas avec d'abjects dessins...
~~~~~~~~~~~~~~~~
L'artiste qui à tout sacrifié pour ses oeuvres ne vit que pour céer. Le voleur qui a passé son temps à s'emparer des oeuvres sans remords n'a pourtant jamais trouvé le bonheur...


Revenir en haut
Calypso Kiyomizu
Neutres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2008
Messages: 7
Localisation: Dans la forêt
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,29
Race: Charmeur/Eniloracs
Niveau: 1

MessagePosté le: Sam 29 Nov - 20:08 (2008)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

Emporté par la douce mélodie qui s'échappait, tel une plainte, du Nay;Calypso ferma les yeux. Les notes s'élevaient vers le ciel comme une tendre caresse adressée aux anges et aux animaux alentours. Une sorte de bulle invisible semblait s'être formé entre lui et le monde réel . Curieusement , cette musique lui était totalement étrangère, inspiré par Hathor déesse de la musique. C'était l'inspiration du moment , il serait incapable plus tard de reproduire les accords qu'il venaient de produire.

Une brèche dans le temps, voilà ce qu'était pour lui une composition, un moment d'éternité éphémère . Avec son instrument comme avec sa vie, il pouvait ouvrit et découvrir milles chemins inconnus. Qu'ils soient lisse et reposant comme la rivière où tortueux et agitées que l'eau d'un torrent.  

Ses doigts palpaient l'instrument comme on touchait le corps de quelqu'un de cher. Glissant sur sa longueur
, découvrant ces formes avec un toucher fin;considérant l'objet comme un être à part entière . Son cœur était serein, d'ailleurs tout ce qui était autour de lui l'étaient. Calypso ouvrit les yeux, voulant admirer la magie que sa mélodie avait engendrée. Jetant un bref regard vers son homologue, il constata avec surprise que celui-ci pleurait.

Cessant sa musique , il voulut lui demander ce qui le mettait dans un état pareil mais il ne le pu. Car les lèvres tendres et douces de son interlocuteur venaient de se poser sur les siennes. Ce baiser était en tout point merveilleux, il avait comme un goût sucré de désir mêlé au goût acidulé du plaisir. Ces caresses comme des lames de feu , parcourait son corps, lui donnant de terribles frissons. Calypso connu de nombreux bras et de nombreuses caresses; mais curieusement ceux-là étaient différents. Ils possédaient une âme.

Les larmes de Lee-An vinrent sur ses joues, leurs apportant une fine fraîcheur . Le charmeur voulu serrer d'avantage l'ambassadeur dans ses bras mais celui-ci se recula et le jeune homme laissa retomber ses bras lentement. L'expression que son homologue avait sur son visage était celle d'un homme détruit ; atteint par un mal qui semblait incurrable. Ces dires étaient si dures envers lui-même que celle-ci lui rappelérent ceux que disaient sa soeur aprés le décès de leurs géniteur.

Se séparant du tronc d'arbre, il avança doucement vers Lee-An un air attendrit se dessinant sur son visage. Avec volupté il se saisit de ces mains gantées , les enlevant pour révéler leurs beautés . Puis il les porta avec affection à ses lèvres, les baisant successivement ; ne lâchant pas son homologue des yeux une seule seconde.

 -"Le pire...vraiment?.....alors si le pire est représenté par vous..je me laisserais totalement submergé par celui-ci."

L'observant toujours avec la même tendresse, Calypso sécha ses eaux du revers de la main gauche En un instant sans qu'il ne sut pourquoi, il voulut le préserver . Garder tout contre lui cet être qui était sans doute plus puissant que lui mais qui ne lui inspirait  que de l'affection . C'était comme si la lune voulait protéger le soleil comme si le chat fébrile voulait abriter le puissant lion; c'était en tout point illusoire.

Quel déconvenue pour celui qui as refoulé tout sentiments de son cœur de sentir ce membre desséché  émettre un battement  Impuissant, il se plongea dans une sorte de semi-léthargie observant les traits fins de sa faciès ; il était sublime.

-"Lee-An, vous savez nous avons tous en nous une part d'éternité qui ne demande qu'à être extériorisé ."

Creamy qui observait la scène, s'approcha d'eux, tirant le vêtement de son maître comme pour le rappeler à l'ordre. En se retournant, il remarqua le regard persistant de l'animal qui avait l'air de le mettre en garde de quelque chose. Calypso se retourna serrant Lee-An dans ses bras, il savait qu'il avait l'habitude de perdre de façon tragique les personnes à qui il tenait . Il se recula en soupirant .

-"Enfin c'est mon humble avis...."



~~~~~~~~~~~~~~~~




Revenir en haut
MSN
Lee-An
Ambassadeur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 29
Localisation: Dans mon ambassade
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon
Point(s): 15
Moyenne de points: 0,52
Race: Dessinateur
Niveau: 6

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 20:51 (2009)    Sujet du message: Une belle journée Répondre en citant

Les larmes recommencèrent à couler le long des joues de cire du Dessinateur, rivières intarrisables de crystal liquide se déversant à flots inninterrompus en marquant l'ivoire de ses joues de multiples sillons indélébiles.

Le créateur de songes s'étant épris malgré lui de cette térrible Eternité réalisait enfin son énorme erreur et voyait alors tout le mal qu'il s'était infligé. Voila pourquoi ses larmes ne cessaient pas, elles ne s'arreteraient plus jamais blessant son âme encore un peu plus, c'était son esprit meurtri qui se déversait à l'état liquide sur sa peau diaphane.

Lee-An releva la tête et plongea ses yeux tristes dans ceux de Calypso puis un mince sourire se dessina sur ses lèvres pâles, sa main caressant la joue de l'autre argenté avec une immense délicatesse puis  il se sépara de lui en essuyant ses larmes.

Reprenant une certaine contenance, après tout il était Ambassadeur et se devait d'être toujours impeccable et imperturbable.

Il remit ses gants en évitant de croiser le doux regard de Calypso pour ne rien laisser transparaitre de sa gène, lui qui s'était montré si fragile et désarmé devant lui alors qu'il avait l'habitude d'être toujours maître de ses sentiments.

Le Créateur d'Eternité s'inclina alors devant Calypso, en plongeant ses yeux teintés de cette douloureuse mélancolie dans ses yeux, en une agréable révérence tout à fait charmante et s'adressa à lui de sa voix douce et légèrement grave.

-Pardonnez moi donc ce fugace instant d'égarement, je ne souhaitais pas vous importuner avec mes sentiments sans grande importance, cette journée est bien trop belle pour la gacher aussi lamentablement; Recommencer donc à jouer je vous prie...Votre mélodie transcende mon âme et me donne envie de laisser mon esprit vagabonder un peu...

Lee-An sourit alors doucement malgré l'aura de tristesse qui l'avait rapidement envahi, l'artiste s'adossa alors à un arbre derrière lui, sous le couvert des feuilles d'or, le vent caressant admirablement son visage empreint d'une sorte d'affection douloureuse pendant que son regard glissait légèrement sur Calypso à quelques mètres de lui.

-Chacun à sa part d'étérnité dites vous ? J'aimerais bien le croire...Mais il est si facile d'arracher un individu à la vie que je ne puis m'empêcher de ne pas croire en cette théorie pourtant j'aimerais bien que vous ayez raison et que ce vous dites soit véridique...Cependant selon moi personne ne devrait souhaiter de vivre éternellement car ce serait se donner la mort à petit feu, détruire son âme et la briser un nombre incalculable de fois...

La voix du Dessinateur s'était muée en souffle à la fois puissant et doux toujours teinté de cette indescriptible mélancolie, ses yeux vides comme si son âme et son esprit s'en étaient allés avec ses larmes.

Lee-An ne détourna pas les yeux du Charmeur attendant qu'il se mette à jouer ou qu'il s'exprime en écho avec ses ténébreux dires.
~~~~~~~~~~~~~~~~
L'artiste qui à tout sacrifié pour ses oeuvres ne vit que pour céer. Le voleur qui a passé son temps à s'emparer des oeuvres sans remords n'a pourtant jamais trouvé le bonheur...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:04 (2018)    Sujet du message: Une belle journée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alecyne, la "Lumineuse" Index du Forum -> Le royaume de Thalgrarph -> Tsuda Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com