Alecyne, la "Lumineuse" Index du Forum
Alecyne, la "Lumineuse" Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Mauvais départ ... [Sinji]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alecyne, la "Lumineuse" Index du Forum -> Le royaume de Laxeus. -> Laxeus -> Le Quartier de la Terre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vanyali
Neutres

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2008
Messages: 8
Localisation: Quelque part, dans un but précis... ou non !
Féminin Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,13
Race: Volt / Sage / Charmeur
Niveau: 1

MessagePosté le: Ven 11 Juil - 17:56 (2008)    Sujet du message: Mauvais départ ... [Sinji] Répondre en citant

Les premiers rayons du soleil ne touchaient pas encore les toits des maisons du village, que déjà, une grand-mère et une jeune femme semblaient se presser de terminer de préparer les derniers remèdes, les classer puis les ranger soigneusement dans une tour à roulettes (invention de mon grand-père pour faciliter les transports, c'est un genre d'armoire avec une multitude de roulettes dessous qui sont actionnées grâce à une impulsion électrique de son unique propriétaire et de sa descendance).


 
Une fois le chargement effectué, le soleil pointe le bout de son nez à l'horizon, Obaasan lui expliqua quelques petites choses importantes ; comment installer l'échoppe, où et quel prix vendre les médicaments. Pour finir, elle lui donne une liste de ses meilleurs clients ainsi qu'une liste des plantes dont elle a besoin absolument. Vanyali plaça son baluchon sur les remèdes qui ne doivent pas être exposés à la lumière puis ferma les compartiments avant de verrouiller la tour.


 
Il est fortement conseillé qu'elle se rende à Laexus en tenue "civile" pour éviter tout problèmes. Cependant, elle emporte quand même ses "outils". *Plus je trompe l'ennemi, plus je prends l'avantage.* De plus, comme il faisait assez chaud, elle opta pour une robe en lin fendue jusqu'en haut des cuisses. Une large ceinture de cuir, ornée de demi sphère dorée enserre délicatement ses hanches, son tessen y est accroché (on ne sait jamais). Le jaune or de la robe semble s'effacer au fur et à mesure que l'on s'approche de ses chevilles, pour laisser place à un blanc immaculé. Le vêtement ne comporte qu'une bretelle en tissu, la seconde est formée de deux chaines mordorées à maillons assez épais qui enlacent son bras droit, puis s'affinent avant de se terminer en un bijou de main. La bretelle gauche (celle en tissu) est brodée de perles et de clochettes. La jeune femme porte un genre de manche coupée qui tient en place sur son avant bras grâce à un lacet court. La manche est légèrement évasée au niveau de sa main. Ses cheveux sont rassemblés en une natte et ramenés sur son épaule gauche. Aux pieds, elle porte un genre de ballerines, mais très confortables.


 
Le moment de partir est arrivé, Obaasan vient lui souhaiter bonne chance avec un soupçon de regret dans la voix. Tout le village est présent pour le départ de la demoiselle. Elle en est presque émue, mais ne le montre pas, la seule chose qu'elle leur montre, c'est un sourire reconnaissant. A peine la grande porte passée, tous les habitants repartent à leurs occupations et le portail se referme sur une grand-mère en pleurs. Elle lui sourit et lui fait le signe de la victoire, puis elle ne m'attarde pas à la regarder, sort de sa cachette son épée, puis l'accroche au chariot pour pouvoir l'attraper le plus vite possible et la camoufle soigneusement. Une fois les derniers préparatifs achevés, elle lance alors une petite décharge sur l'armoire ambulante et comme par miracle le meuble avance tout seul, aux côtés de la jeune femme. Le soleil continue lentement sa course dans le ciel, mais elle pressent qu'elle n'est pas prête d'arriver à destination si elle ne se dépêche pas plus. Soudain, une idée effleure son esprit. Vanyali veut la tester, elle arrête alors le meuble, puis d'un bond, atterrit avec souplesse sur le toit. Elle s'agenouille gracieusement puis s'assied sur ses talons. Une impulsion électrique et hop l'armoire repart. La tour va beaucoup plus vite maintenant, elle doit égaler la vitesse d'un cheval de course lancé au grand galop. La demoiselle semble satisfaite du résultat, en plus elle ne se fatigue pas ou peu. A cette allure, elle estime arriver dans le milieu d'après-midi...


 
Il faisait vraiment chaud, le soleil était à son zénith. Soudain, elle réalisa avec bonheur qu'elle était enfin arrivée. Laexus était... beaucoup plus grande et somptueuse que dans ses souvenirs. Elle était impressionnée, subjuguée par autant de pureté et de beauté. Elle n'en revenait pas. Même en étant encore à l'extérieur de la cité, elle pouvait sentir que l'atmosphère était chaleureuse, pleine de vie. Cela lui réchauffait le cœur de savoir qu'elle y avait grandi. Les murailles étaient tellement hautes mais tellement belles qu'elle se sentait qu'une pauvre petite chose insignifiante. Mais alors qu'elle entrait dans la cité, elle fut complètement écrasée, miniaturisée par les splendides tours opalines dont la hauteur était impressionnante. On avait la sensation que les nuages pouvaient jouer avec. Néanmoins, ce qui lui plut le plus c'était la diversité des ambiances, des senteurs, des couleurs, des jardins. Autant de différences dans un lieu unique qui, le tout assemblé, donne une incroyable impression d'osmose, d'équilibre parfait et indestructible. C'était comme une vision d'un paradis, toutefois, un paradis rempli de dangers et d'impasses. Lorsque la demoiselle fut rassasiée de tant de magnificence, elle décida alors de choisir un endroit où s'installer. Obaasan lui avait conseillé le quartier de l'Eau ou bien celui de la Terre. Logiquement, je décidais alors de me diriger vers le quartier de la Terre...


 
Sans aucun doute le plus beau de tous les quartiers, la plupart des bâtiments étaient ornés de feuilles d'argent et d'entrelacs d'or et une multitude de plantes grimpantes complétaient la décoration des façades. Sur toutes les terrasses balcons et parterres, poussaient des plantes, les plus étranges les unes que les autres. On apercevait sur chaque bâtiment important et administratif un marteau, que ce soit gravé dans le crépit, que ça soit une sculpture, une peinture ou même une enseigne, on retrouvait toujours un marteau, plus ou moins stylisé, retravaillé. Alors que la jeune demoiselle cherchait désespérément un endroit pour son échoppe, elle trouva une magnifique fontaine, autour de laquelle bourgeonnait des tas de marchands ambulants et leur boutique. Il y avait une place toute indiquée pour la jeune femme, au sol était gravé un emplacement avec le nom de sa grand-mère. Elle y amena l'armoire et en descendit d'un saut. Elle commença à déballer et à assembler les structures. Elles servaient à assembler un mini magasin composé d'un large étal en forme de U et d'un toit carré. Il lui fallut environ une bonne demi-heure avant que tout tienne debout sans que ça se déboite et s'écroule. Satisfaite du résultat, elle me dépêcha de tout déballer, de les trier et de les placer sur l'étal. Une heure plus tard, le commerce pouvait presque commencer, il manquait juste une petite chose... Mais quoi ?? Vanyali m'éloigna de l'échoppe à reculons et arrivée à la fontaine, comprit ce qui n'allait pas. Il manquait l'enseigne. Un détail lui revint alors, l'armoire pouvais aussi servir de pile. Toute contente, elle manipula son élément pour former un texte des plus bizarres pour ensuite le maintenir en l'air au dessus de la boutique. "Shugo Soins & Remèdes en tout genre". Elle s'installa dans l'échoppe en forme de fer à cheval et le transforma en carré grâce à la tour qui bouchait l'entrée. Les portes du meuble étaient grandes ouvertes vers le centre de la boutique, permettant ainsi de s'y asseoir.


 
Le soleil déclinait lentement, cela faisait environ trois heures qu'elle était là et n'avait vendu que 10 remèdes bon marchés. Elle m'ennuyait ferme, alors pour s'occuper, elle joua patiemment avec son éventail, quand soudain, son sens de la perception lui indiqua qu'un voleur tentait de se tirer avec sa marchandise. Elle se releva tel un ressort, cherchant du regard le fautif. Elle le repéra tout de suite. C'était une petite fille d'une vingtaine d'année, elle semblait malade et affaiblie. Des tas de blessures avaient meurtries sa peau. Elle semblait trembler de peur, puis tout à coup elle se mit à cracher du sang et elle s'écroula par terre. La jeune femme bondit, passant par dessus l'étal, et atterrit à quelques centimètres de la fillette. Elle vivait toujours, elle était juste inconsciente et son cœur battait paisiblement. Vanyali la prit délicatement dans ses bras, se releva sans peine ni chanceler, puis se dirigea vers l'intérieur de l'échoppe et  posa doucement l'enfant dans l'armoire. C'était très pratique ce truc, ça servait aussi de chaise, de lit et j'en passe. Elle commença la guérison des blessures avec son don. Elle devait en être à la moitié, quand tout à coup, elle perdit patience, quelqu'un la fixait avec insistance depuis le commencement des soins de la petite fille.  Elle explosa littéralement de colère tout en se relevant et en se retournant. Elle planta son tessen dans le bois de l'étal avec une facilité étonnante surtout quand on sait de quel bois il s'agit. l'ishi est l'un des bois les plus durs et les plus résistants qui existent. Elle ne criait pas, mais sa voix était aussi tranchante et dure que la lame d'un katana.


 
_Non mais c'est bon !! Vous avez fini de m'observer comme ça ?? Si vous voulez quelque chose vous avez une voix c'est pour vous exprimez !! Si vous ne voulez rien et si ...


 
Elle s'arrêta net, elle venait de comprendre qu'elle y était allé un peu fort. Elle s'inclina en s'excusant le plus platement possible et demanda poliment en affichant son plus beau sourire :


 
_Veuillez pardonner mon léger emportement. Puis-je vous aider ?? Que désirez-vous ??


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Juil - 17:56 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sinji
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2008
Messages: 36
Localisation: Juste derriere toi, dans l'ombre!
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent
Point(s): 62
Moyenne de points: 1,72
Race: Itrox-Pyros
Niveau: 4

MessagePosté le: Jeu 17 Juil - 21:47 (2008)    Sujet du message: Mauvais départ ... [Sinji] Répondre en citant

La personne que venait d'interpeller la jeune vendeuse n'avait pas bougé d'un pouce. Elle se tenait toujours là, devant l'etal, un pot d'ongant placé dans sa main ouverte devant elle. Malgré les premiers mots un epu abrupts de sa vis à vis, cette personne continuait d'arborer un fin sourire amical. Pourtant, malgré son air engageant et amical, on pouvait sentir comme une aura de noirceur qui l'envelopait, ou comme un sentiment d'antipatie que l'on ressentait à sa seule vue, sans savoir exactement pourquoi. Cette personne semblait etre u peu plus grande que la jeune femme en face de lui. La detail le plus voyant de sa personne était sa longue chevelure ecarlate, qui descendait et tombait jusqu'à sa poitrine en longues meches eparses et libres comme l'air. Son regard profond et franc avait la même teinte de couleur, et montrait ainsi sans fard l'ascendance pyros de cette personne. Par contre, on pouvait noter sur ses mains que ses ongles étaient d'un noir de jai, de même que ses soucils. Cela faisait d'autant ressortir la legere blancheur de sa peau, et s'assortissait à merveille avec le tatouage complexe que cette personne portait inscrit à même le visage et qui formait un dessin complexe aux courbes tribales, en realité symbole d'une langue antique oubliée et qui était la marque du nom d'âme de l'inconnu: le dragon ecarlate.

Ce tatouage descendait le long de sa nuque et venait se perdre sous les meandres de son habit. L'etoffe principale, faite dans de la toile epaisse mais douce à la fois, était d'un rouge vif encore plus clair que la chevelure de cet homme. Elle se drapait en travers de sa poitrine pour ensuite faire le tour de sa taille et retomber le long de ses jambes en deux larges manches separées. Une ceinture de soie d'un vert sombre mais semblant solide comme le cuir ceignait ses hanches, dont une garde cruxiforme de dague emergeait en partie. Et pour finir le tableau, un dragon stylisé, seulement composé de traits fins qui esquissaient sa forme, encré de noir, recouvrait la majeure partie de l'habit, mais se fondant en partie dans les plis de l'etofffe, si bien qu'on ne voyait pas le dessin dans son ensemble, selement des fragments apparants. Et l'on pouvait voir depasser derriere son dos les gardes de bronze fin en forme de serres entremellées de deux épées longues, pour l'instant rangées dans deux fourreaux noirs tout simples attachés à un harnais sanglé au dos du jeune homme.

Cette personne, nommée Sinji, prit donc la parole d'un ton aimable et amical, comme si l'eclat de son interlocutrice n'avait jamais eu lieu, il semblait au contraire à l'aise et detendu.

"Désolé, mais en fait,je me disais juste que je pourrais appliquer cet onguent sur les blessures de la jeune fille que vous venez d'acceuillir en votre boutique. Il serait dommage que vous ayez à dispenser encore plus longtemps votre pouvoir de guerison, vu qu'elle est à present tiré d'affaire, et avoir des cicatrices n'est souvent gaire plaisant pour la majorité des gens."

Sinji arborra alors une mine interrogative et souriante, comme si il demandait silencieusement la permission, puis il entra comme si de rien n'était dans le stand. Il agit alors avec rapidité et efficacité. En quelques instands, la jeune fille couchée dans l'armoire eut ses plaies restantes recouvertes de beaume bienfaisante, qui était etalée de telle façon à ce qu'elle fasse se refermer les chairs sans laisser auncune marque lors du procesus. Alors qu'il agissait, une certaine affection était venu apparaitre sur le visage auparavant neutre du jeune homme hormis son sourire. Puis il passa rapidement une de ses mains au dessus de so corps en un geste fluide et vif, avant de se retourner d'un bloc vers la jeune femme à laquellle appartenait cette echoppe, pour reprendre la parole d'un ton toujours aussi sympatique.

"A l'origine, je suis venu à votre etal car je recherche une plante assez difficile à trouver, la stramoine. Elle a la particularité de servir d'efficace remede ou tout aussi bien de redoutable poison, et j'aurais besoin d'elle pour concevoir certains de mes outils de travail. Une apothicaire telle que vous a peut être cela dans ses reserves?"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:46 (2018)    Sujet du message: Mauvais départ ... [Sinji]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alecyne, la "Lumineuse" Index du Forum -> Le royaume de Laxeus. -> Laxeus -> Le Quartier de la Terre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com